Que d’Espoir d’Hanokh Levin (Israël)

 Ou rafraîchir sa vision du monde en riant

Dimanche 16 novembre 2014, 11h, nous nous retrouvons à la gare de Luxembourg pour partir vers Thionville pour le festival Total Theater Treffen.

Une petite heure de discussion autour du dossier de presse et nous voilà longeant la rivière pour rejoindre le théâtre en bois.

L’endroit est atypique. De l’extérieur, on a l’impression d’arriver aux abords d’un cirque en apercevant la structure en toile rouge qui le recouvre. Dès qu’on y entre, on se sent comme dans un cocon dans cette antre chaleureuse de bois clair. Une immense baie vitrée inonde la vaste pièce de la lumière des rives de la Moselle voisine. Ici l’aspect sophistiqué des grands lustres suspendus s’allie à l’aspect brut des poutres de bois.

Avant la représentation, la metteur en scène et la traductrice de la pièce nous racontent l’œuvre de l’auteur et son parcours. Elles nous disent leurs passions pour son univers, ce qui en lui les nourrit. La traductrice, Laurence Sendrowicz, nous rappelle l’engagement politique fervent d’Hanoch Levin, l’auteur de la pièce décédé en 1999. C’est lors de ses années de vie en Israël qu’elle l’a découvert. L’homme, issu d’une longue lignée de rabbins polonais nait à Tel Aviv en 1943 alors que son peuple subit l’Holocauste. Il grandira avec l’Etat hébreu et ne cessera d’en critiquer la politique expansionniste tout au long de sa vie.

Traumatisé par la mort des jeunes israéliens qu’il a vu tomber lors de son service militaire sur le mont Sinaï, il dénonce haut et fort le grignotage des territoires voisins, absurde à ses yeux.

En hébreu et en Israël uniquement, il fait vivre son opposition à travers le chapelet des 52 pièces qui composent son œuvre théâtrale. Chacune des représentations est une véritable bataille d’Hernani. Les israéliens ne supportent pas qu’on leur suggère que les soldats meurent pour rien, que ce conflit est absurde car en Israël, l’armée c’est la famille. Chaque homme israélien doit faire un service militaire de 3 ans puis donner chaque année de sa vie un mois de son temps pour l’armée. Alors ces morts, ce sont souvent des frères, des fils, des amis.

Insoutenable, le discours de Levin révolte. Il n’est jamais censuré par le pouvoir mais toujours accueilli avec brutalité par le public qui lance des tomates sur scène et met la salle sens dessus-dessous. Les directeurs de théâtre le déprogramment car ils ne peuvent pas assurer la sécurité des artistes et du public. Tout ce volet politique de l’oeuvre de Levin est entré dans la culture francophone grâce au travail opiniâtre de Laurence Sendrowicz qui l’a traduit depuis l’hébreu après avoir longuement échangé avec l’auteur pour qu’il accepte que ses écrits puissent traverser les frontières et toucher un public étranger. Comment pourrais-je être compris hors de mon pays, hors de ma langue s’est longuement interrogé Levin.

Aujourd’hui, Marie Normand, la jeune metteur en scène lorraine, a décidé de se concentrer sur l’aspect intime de l’œuvre de Levin, ses questionnement sur la manière de vivre des hommes : consumérisme, armée, deuil, religion. Les sujets de réflexion demeurent vastes.

Dépouillée de son militantisme politique, ce « Que d’Espoir », est une succession de scènes de vie qui nous mettent face à un miroir grimaçant. On en sort avec le sentiment d’avoir ri, d’avoir été touché aussi.

Puis, sur le chemin du retour, Levin continue à résonner en nous.

On revoit cette scène marquante sur l’absurdité du monde dans lequel évoluent les hommes si Dieu n’existe pas. Les acteurs sont dans le noir, on ne les voit que grâce à leurs petites lampes frontales. L’un d’eux récite un passage de la Gènese. Il termine par « Et Dieu dit : « Que la Lumière soit » et la Lumière fut ». Or, sur scène, les acteurs demeurent dans l’obscurité. Ebettés de voir que la Lumière ne vient pas alors qu’ils l’appellent, que Dieu l’a voulue, les acteurs se montrent un peu désemparés. Alors celui qui récitait ce passage biblique le répète, cette fois sur un ton plus volontariste. Mais au fond de sa voix commence à poindre le doute. Rien n’y fait. Dieu baisse la tête, en position d’échec. Les personnages se rapprochent de lui pour l’encourager. Mais il ne peut rien. Il est aussi impuissant que les hommes. Quelle leçon tirer de ce passage de Levin? Certains crient au scandale de le voir nous infliger son désespoir en espérant que nous le partagions : Dieu n’existe pas, les hommes sont condamnés à désespérer en s’en apercevant chaque jour un peu plus, au gré de leurs prières qui restent lettres mortes.

D’autres voient là un appel aux hommes, afin qu’ils prennent leur destin en mains, qu’ils se responsabilisent. Nous seuls sommes capables de faire la lumière sur notre existence. Ce ne sera jamais la lumière radieuse d’un Soleil. Nous garderons toujours cette vision étriquée du monde que la lampe frontale de nos esprits nous permet d’obtenir. Une perception parcellaire et une rationalité limitée, tels sont nos outils imparfaits pour comprendre et faire évoluer nos vies. Pas d’omniscience, pas de pleine conscience, juste un chemin qu’il nous appartient de tracer sans assurance qu’il soit le bon. Jamais. Imparfaits, maladroits, Levin nous laisse seuls responsables de nos sorts: Dieu n’existe pas et il nous appartient d’exhaucer nous-mêmes nos prières à force de volonté.

Cette scène ne dure que deux ou trois minutes mais elle demeure en nous. Elle est comme la question d’un ado tourmenté, jugée inepte sur le moment. Puis, qui, plus tard, vous revient, vous interpelle, fait chanceler votre aplomb et redonne de la malléabilité à votre perception du monde. Votre pensée pétrie de certitudes que vous preniez pour une terre cuite, à jamais figée voici qu’elle redevient argile. Un argile qui appelle vos mains au travail, à la recherche. Le torrent, venu revitaliser la terre ocre de votre intelligence, la charrier vers l’océan des possibles, a trois sources bien humaines: la pensée  limpide de Levin, le langage ciselé de Laurence Sendrowicz et la fraîcheur du regard de Marie Normand. Une pièce drôle et intelligente. A voir!

 

Nicolas Margot

Show commentsHide comments

26 comments

  1. Heya i’m for the first time here. I found this board and I find It truly useful & it helped me out much. I hope to give something back and help others like you helped me.

  2. Hiya very cool website!! Man .. Excellent .. Superb .. I will bookmark your web site and take the feeds additionally…I’m happy to seek out so many helpful info here in the publish, we’d like work out more strategies on this regard, thanks for sharing.

  3. I’m curious to find out what blog platform you’re utilizing? I’m having some minor security problems with my latest site and I’d like to find something more secure. Do you have any recommendations?

  4. Hiya, I am really glad I have found this info. Today bloggers publish just about gossips and web and this is actually frustrating. A good site with interesting content, that is what I need. Thanks for keeping this web site, I’ll be visiting it. Do you do newsletters? Can not find it.

  5. Yay google is my world beater assisted me to find this outstanding web site! .

  6. It’s a pity you don’t have a donate button! I’d without a doubt donate to this superb blog! I guess for now i’ll settle for bookmarking and adding your RSS feed to my Google account. I look forward to new updates and will talk about this website with my Facebook group. Chat soon!

  7. When I originally commented I clicked the « Notify me when new comments are added » checkbox and now each time a comment is added I get several e-mails with the same comment. Is there any way you can remove me from that service? Thanks!

  8. It is in point of fact a great and helpful piece of information. I am satisfied that you just shared this helpful info with us. Please keep us up to date like this. Thanks for sharing.

  9. I was suggested this web site by my cousin. I’m not sure whether this post is written by him as nobody else know such detailed about my trouble. You are incredible! Thanks!

  10. I think this website has got some rattling great information for everyone : D.

  11. Thanks a lot for sharing this with all of us you really know what you’re talking about! Bookmarked. Kindly also visit my website =). We could have a link exchange contract between us!

  12. I do not even know the way I stopped up here, however I believed this post was good. I don’t realize who you’re but definitely you are going to a famous blogger should you aren’t already 😉 Cheers!

  13. Great post. I used to be checking continuously this weblog and I’m inspired! Extremely helpful info particularly the final phase 🙂 I handle such info a lot. I used to be seeking this certain information for a long time. Thanks and good luck.

  14. It’s in point of fact a nice and useful piece of info. I am happy that you shared this helpful info with us. Please stay us informed like this. Thanks for sharing.

  15. Great write-up, I’m normal visitor of one’s web site, maintain up the nice operate, and It’s going to be a regular visitor for a long time.

  16. There is noticeably a bundle to know about this. I assume you made certain nice points in features also.

  17. Hiya, I’m really glad I’ve found this info. Nowadays bloggers publish only about gossips and net and this is actually annoying. A good website with interesting content, this is what I need. Thank you for keeping this website, I will be visiting it. Do you do newsletters? Can not find it.

  18. Yay google is my world beater helped me to find this great site! .

  19. By aiot on

    You actually make it appear so easy together with your presentation however I find this topic to be actually something that I think I might never understand. It kind of feels too complex and extremely wide for me. I am taking a look ahead for your next post, I will try to get the dangle of it!

  20. By aiot on

    I really like your writing style, excellent information, thanks for posting :D. « Your central self is totally untouched By grief, confusion, desperation. » by Vernon Howard.

  21. An interesting discussion is worth comment. I think that you should write more on this topic, it might not be a taboo subject but generally people are not enough to speak on such topics. To the next. Cheers

  22. I like this post, enjoyed this one regards for posting. « Pain is inevitable. Suffering is optional. » by M. Kathleen Casey.

  23. It is appropriate time to make some plans for the future and it is time to be happy. I’ve read this post and if I could I desire to suggest you some interesting things or advice. Perhaps you could write next articles referring to this article. I wish to read even more things about it!

  24. This website online is really a stroll-by for the entire information you wanted about this and didn’t know who to ask. Glimpse here, and also you’ll positively uncover it.

  25. whoah this blog is fantastic i love reading your articles. Keep up the great work! You know, lots of people are searching around for this info, you could help them greatly.

  26. Hello there, I discovered your site by way of Google whilst looking for a related matter, your website got here up, it appears great. I have bookmarked it in my google bookmarks.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.