Lilly Wood and the Prick

Retour sur leur concert du 05/02/2016 à la Rockhal

Le groupe folk français formé en 2006 par Nili Hadida et Benjamin Cotto a fait du chemin en 10 ans. Il nous a emmené hier soir à la Rockhal dans son univers, simplement et énergiquement, et l’alchimie avec son public luxembourgeois a pris.

Avec une mise en scène assez classique, spots et instruments de musique pour seuls décors, le ton est donné, la musique est la plus importante. Pour les fioritures, on repassera. Et ça marche: on se concentre sur les sons, la voix légèrement rocailleuse, précise de Nili, et l’expertise instrumentale de Benjamin et des autres musiciens. La complicité entre tous est réelle et tout en finesse entre le duo iconique du groupe. L’ambiance est détendue et sans chichis, Nili nous parle, comme elle le ferait dans un concert intimiste, entre amis.

Des petites astuces scéniques ça et là – spot rouge tenu par Nili pour éclairer les solos des musiciens, ou sous un projecteur rouge sang, pour mettre en avant son visage – permettent de dynamiser le jeu de la chanteuse, qui décidément pleine d’énergie, grimpe sur le caisson de basse et nous offre une improvisation avec le batteur du groupe sur le final.

Le public, majoritairement jeune (20-30 ans) danse, chante pour certains mais découvre aussi, les titres des trois albums parus en ces dix années, décidément réussies pour Lilly Wood and the Prick.

Plus d’infos sur le groupe et sur sa tournée.

Show commentsHide comments

2 comments

  1. can erectile dysfunction be revewsw
    erectile on demand pdf
    erectile rehabilitation therapy

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.